Rééquilibrer les inégalités

Trop de valeurs sont vidées de leurs substances et apparaissent telles des affirmations inhabitées dans quelques intentions et dans quelques projets. Parce que les valeurs ne se décrètent pas, parce que les nôtres sont issues d'expériences riches, joyeuses, tristes, douloureuses, parfois brutales ou irréalistes, elles sont donc composées d'un mouvement de tourment et d'espoir qui se combattent perpétuellement. Constater la réalité des publics vulnérables, porter un regard critique ou le fatalisme n'a pas de place, trouver les mots sur ces problématiques, ce sont là nos tourments collectifs. Apporter des éclairages, améliorer l'existant, inventer des réponses, faire bouger les barrières, ce sont ici nos espoirs collectifs.

Ensemble, nous sommes des acteurs du médico-social & social avec toutes les responsabilités qui se déclinent derrière cette finalité de rééquilibrer les inégalités économiques, professionnelles, individuelles, physiques, familiales, territoriales, législatives et politiques. Nous sommes des acteurs majeurs de droit et de devoir, ceux de trouver des "remèdes" aux effets de la société sur les publics fragilisés, enfants, jeunes adultes, adultes et ainés.

Créer de l'ingéniosité

Posséder des valeurs ne suffit pas,  les entrainer, les animer, les faire vivre, les transformer, c'est notre mission, c'est votre mission. C'est aussi l'objectif de l'ingénierie sociale. Notre démarche se veut ascendante, à partir des savoirs et des savoirs-faire des travailleurs sociaux, des représentations et besoins des publics, afin de répondre à la commande institutionnelle. Tous les jours, les acteurs des secteurs sanitaire, social et médico-social repoussent les limites, font preuve d'imagination, inventent de nouvelles modalités d'intervention. Ils font preuve d'habileté technique, relationnelle, sociale et professionnelle au quotidien.

Cette habileté, nous pouvons ou plutôt nous devons, la formaliser, la modéliser, la développer, la transmettre. Sans oublier qu'il nous faut nous réinventer bien plus vite que les autres secteurs et de ce fait créer de nouveaux possibles, créer de l'ingéniosité.

Une histoire d'hommes et de femmes

Dans toute sa dimension systémique, la relation éducative et le soin relationnel, sont les principaux outils des travailleurs sociaux et des soignants. La relation est le ciment de nos pratiques, l'instrument fondamental et préalable à tout acte technique. Parfois, cette importance que nous accordons au lien à la personne que nous accueillons, accompagnons, soutenons, guidons, soignons, peut se trouver diminuée par nombre de directives ou d'injonctions, jusqu'à fragiliser aussi les rapports entre professionnels au sein d'une institution. Ainsi, des réflexes relevant le plus souvent des secteurs lucratifs se mettent en place, relayant le professionnel à sa simple fonction. Protocoles, procédures, fiches de poste, projets, mémos...etc, s'installent au détriment de la relation humaine, dont pourtant nous sommes des experts.

Pour nous, c'est une histoire certes de professionnels, mais d'abord une histoire d'hommes et de femmes avec toute la complexité que cela requiert. Notre approche ne peut ainsi que s'appuyer sur la pensée complexe, telle qu'Edgar Morin a su la conceptualiser.