Les contours de la transférabilité 2

Nous avons vu que centrer une étude uniquement sur la seule applicabilité du modèle existant sans considérer que ces processus ont pour finalités d’avoir des effets sur l’intervention ne semble pas pertinent. Pour illustrer que ces deux notions ne sont pas sécables, nous partirons du processus opérationnel d'inclusion d'un territoire à un autre. Pour envisager un tel transfert, des préalables et des règles sont incontournables.

Préalables à la transférabilité

Le processus recherché lors du transfert doit être délimité avec précision. Le plus souvent, l'IS (ingénieur social) identifie avec les acteurs les principaux processus en réalisation dans l'institution ou le service. Cette formalisation est indispensable avant de mener toute autre action.

  • favoriser l’inclusion scolaire
  • proposer des interventions inclusives aux enfants
  • faciliter l’accompagnement social des bénéficiaires

Le dispositif transférable est ensuite caractérisé par ses interventions, cœur même de l’activité des professionnels en direction de l’enfant et de leur famille. Les facteurs à répérer en lien avec la transférabilité du dispositif sont présentés ici de manière succincte par :

  • La représentation du modèle en cours
  • l’identification des compétences,
  • la visibilité de l’organisation,
  • le repérage des ressources et la détermination des processus.

La visée étant de vérifier la faisabilité de transférabilité du dispositif existant (Modèle A) sur un territoire (Contexte 1), vers un autre dispositif (Modèle B) sur un autre territoire (Contexte 2).  La synthèse s’effectuant par point de comparaison de l’existant entre A & B.

Schématisation & transférabilité

Transférabilité 1
Schématisation de la transférabilité

Se limiter à comparer les deux dispositifs nuirait à leur singularité et leur potentialité d’intervenir dans un contexte spécifique. Il semble alors plus que nécessaire de considérer un autre préalable, celui que la transférabilité repose sur des facteurs déterminants et des facteurs non déterminants de l’intervention. Ainsi nous relèverons les facteurs obligatoirement transférables de ceux qui restent optionnels, c'est-à-dire adaptables :

  • Facteurs clés sont les caractéristiques de l’efficacité de l’intervention. Exemple de l’inclusion scolaire (ne peut s’adapter)
  • Facteurs optionnels sont les formes d’intervention pouvant s’adapter selon le contexte et n’altère pas l’efficacité. Exemple d’une activité manuelle à travers la peinture (peut être remplacée par un autre support)

L’étude de la transférabilité doit donc être en capacité de déterminer les modalités d’accompagnement au transfert :

  • de décrire les caractéristiques de l’accompagnement pour accompagner vers la transférabilité
  • de repérer les facteurs clés transférables et non transférables de l’intervention du modèle A vers le modèle B,
  • de dégager les modalités d’adaptation de l’intervention du modèle A vers le modèle B sans la dénaturer.

0 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *