Origine des cindyniques médico-sociales 2

Après l'innovation, la coordination, et les besoins fondamentaux, le nouveau paradigme de projet se doit d'être interrogé. Le PPE (projet pour l'enfant) comme outil de coordination des parcours ne semble pas approprié à ce que nous qualifions « l’horlogerie de l’incasable » et aux constats  de Jean-Yves Barreyre et Patricia Fiacre qui pour reprendre leurs propos déplorent « bien que personnalisé, concerté, réévalué, ajusté, parfois le projet fait fuir le sujet ».

Le risque et danger mal-traités au sein de la PDE

Le parcours est échafaudé globalement  pour répondre par la coordination aux besoins de la personne, mais il est rarement perçu sous l’angle de la dangerosité. Ce point de vue ne se retrouve qu’uniquement dans le domaine de la prostitution qui vise "un parcours de sortie de la prostitution [...] ". Pourtant le parcours des "incasables" et d'ailleurs de tout autre mineur  de la PDE est bien déterminé par cette question de dangerosité.

Les conduites à risque des adolescents

Les conduites à risque sont à notre sens, traitées par une culture de psychologisation du sujet pour expliquer les comportements au détriment de la compréhension des phénomènes de passages à l’acte et de crise qui sont pourtant répétitifs. A ce sujet :

  • La HAS (Haute Autorité de Santé) quant à elle invite à mieux comprendre les phénomènes de violences – à travers les contextes, organisation de travail, éléments du parcours, et même l’analyse des minutes précédant l’acte de violence, pour tenter d’éviter les clashes, les passages à l’acte.
  • Marpeaux appuie lui sur le prisme de la contenance éducative pour tenter de limiter les conséquences des débordements et des passages à l’acte. Il effleure également du doigt la notion de danger à travers les indicateurs de gravité et probabilité.

Au final le jeune devient « incasable » lorsque ses conduites, ses passages à l’acte, les clashes ne sont plus gérables et font rupture. Aussi cette démarche recherche, nous conduit à réinterroger les dogmes de l’innovation et de la coordination,  et même des besoins fondamentaux pour approfondir la problématique.

Les notions de risque et danger mal-traités

Au final, il semble que les notions de risque et de danger, pour reprendre l’intitulé du rapport de l’ONED,  sont mal-traitées dans le secteur de la protection de l’enfant. L'étude de notes d’incident dont certaines font état que le professionnel voit la création d’un danger à vouloir écarter un risque, montre bien que la tragédie peut tourner à la comédie tellement les défaillances sont flagrantes, tellement le danger aurait pu être écarté. Et c’est bien cet aspect endogène qui nous amène jusqu’à la science du danger, les cindyniques pour élaborer le concept de Cindyniques Médico-sociales.

0 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *